📗Solidaires car autonomes : loin des grandes villes, la promesse d’une autre vie

Lors de toute crise, la solidarité et l’entraide réapparaissent comme facteurs premiers d’interdépendance sociale et de « résilience » humaine.
C’est le cas aujourd’hui avec la pandémie du Covid-19.Les lieux et les territoires jouent un rôle déterminant dans l’émergence d’élans de solidarité selon des potentiel différenciés. Ils s’expriment en termes sociaux par une proximité bouleversée par le confinement, en termes économiques par les échanges également modifiés, ou encore écologiques, par le bien-être clairement altéré et la recherche d’autonomie……

Par add, il y a

📗Panser l’après pour un monde habitable et désirable

Alors que s’amorce, en France, la phase 2 du déconfinement, et après avoir pensé l’après, il nous faut panser le présent : prendre soin du monde qui vient, pour qu’il ne redevienne pas le « monde d’avant ».
En effet, la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19 a agi comme un révélateur : non seulement de la fragilité de la vie humaine, que l’idéologie transhumaniste prétendait immortelle, mais aussi de la nécessité des systèmes sociaux et de la recherche fondamentale, que le système néolibéral croyait superficielle, et enfin des menaces que fait peser sur l’espèce humaine tout entière un développement techno-économique qui touche désormais ses limites à l’échelle planétaire.

Par add, il y a

📗Covid-19 ou la pandémie d’une biodiversité maltraitée

Le monde est frappé de manière globale par l’épidémie du Covid-19. Elle touche chacun d’entre nous, nous craignons pour notre santé, celle de nos proches ou des personnes fragiles. Pour nous tous, le Covid-19 a pris infiniment plus d’importance en quelques semaines que les crises du climat ou de la biodiversité. Celles-là même qui monopolisaient récemment l’attention mondiale avec des évènements catastrophiques comme les incendies forestiers en Australie, par exemple.

Ces crises environnementales – qui nous réservent de graves problèmes à court et moyen terme – semblent pourtant infiniment moins graves au temps présent que cette épidémie menaçant de pouvoir nous toucher immédiatement dans notre corps.

Il faut cependant souligner que le Covid-19, tout comme d’autres épidémies majeures (sida, Ebola, SRAS, etc.), n’est pas sans rapport avec la crise de la biodiversité et du climat que nous connaissons.

Que nous disent ces pandémies de l’état de la biodiversité ?

Par add, il y a

📗Réserves Naturelles : état des lieux 2019

Premières synthèses nationales publiées en 2018 et 2019 pour l’ensemble du territoire national (Outre-mer inclus), ce livret de l’Observatoire des réserves naturelles fait la synthèse de la connaissance (biologique et géologique) issue d’une partie des données collectées sur le territoire des 348 réserves naturelles françaises et disponibles à travers l’INPN et le GBIF.

Par add, il y a